18 septembre 2018

Songe à la Douceur - Clémentine Beauvais


Si vous suivez le blog depuis quelques temps déjà (genre au hasard, depuis un tout petit plus d'un an), vous devez être en train de vous dire, mais bon sang, mais elle a pété un boulon ça y est. Elle nous chronique un livre qu'elle a déjà chroniqué. Et pire, elle chronique un des livres qu'elle a le plus aimé l'année dernière. Hé, ça va pas mieux Plouf olala va falloir songer à consulter pour les pertes de mémoire ça devient inquiétant (et là on s'embrouille un peu parce qu'on sait plus si je me parle à moi-même ou si je fais la voix d'un lecteur aléatoire du blog (et moi non plus, et du coup, tout le monde est embrouillé, voilà, vous êtes contents ?)). BREF. Tout ça pour dire, Oui, je me souviens tout à fait de ma chronique (un peu faiblarde et avec que des rimes pauvres, faut bien l'avouer), que j'ai écrite l'année dernière sur Songe à la Douceur. Mais laissez moi vous raconter une petite histoire, hop, comme ça, au débotté. Je vous jure, il y a une réflexion là derrière (même si présentement je sais pas trop où je vais et comment, mais, même pas peur !), promis.

Vous allez lire un truc qui part dans tous les sens, voilà ce qui se passe.

7 septembre 2018

26 ans et (presque) toutes mes dents.

https://unsplash.com/@znkrt

Il y a quelques semaines (bon sang que le temps passe vite déjà (et c'est là qu'on peut se rendre compte que je vieillis... "rroh il y a plus d'saison mon p'tit", "d'mon temps on s'comportait mieux avec ses ainés" et autre "que le temps passe vite, faut profiter mon p'tit tu verras quand tu auras mon age tu auras pas le temps de te retourner que tu auras pris 6 mois dans la tronche" (à prononcer avec une voix de mamie ronchonne)))(et je me suis déjà perdue toute seule...), il y a quelques semaines donc, j'ai eu 26 ans.
Ça y est j'ai passé le quart de siècle toussa. Et puis ça m'a donné envie de faire un petit bilan, genre une petite rétrospective de cette 25ème année, de ce qu'il s'est passé un peu dans ma vie. Parce que, comme je l'ai dit le temps passe trop vite, et parfois ça fait un peu de bien de prendre le temps de faire le point, de prendre un peu de recul et de dire prout (ouais comme quoi on peut avoir 26 ans et ne pas être 100% mature).

Comme lui.

1 septembre 2018

Le petit billet d'humeur mensuel #15

Aout, le mois "lièvre-tortue" et l'océan


Encore un mois de terminé. Mais bon sang. Mais la vie ne s'arrête pas ! Je rentre juste aujourd'hui de vacances, c'était hyper trop bien, à l'image de mon mois en fait.
A l'inverse de Juillet, j'ai trouvé que le mois d'Aout se tirait en longueur eeeet en même temps, le temps passait à toute vitesse. D'où le mois "lièvre-tortue". Et puis, gros point positif de cette fin Aout, la canicule s'en est allée ! Elle a pris ses cliques et ses claques et elle a foutu le camp, et moi je dors avec ma couette et je suis au top de ma vie.

Laissez tomber les chapkas les gars, c'est une bonne couette qu'il vous faut !