14 novembre 2018

La Fille qui Tressait les Nuages - Céline Chevet

 Cher Julian,

Waaah. Je. C'était. Merde, ça va pas être évident si direct je perds mes mots. Vous imaginez le truc ? Un bégaiement de clavier. Enfin, on va tacher de trier et d'organiser ça un poil mieux, histoire que ce soit lisible et compréhensible par tout le monde. Allez on inspire un grand coup, on prend une bonne gorgée de thé (en vrai c'est une infusion "nuit calme", bien qu'il soit 17h15, que voulez vous je ne peux pas résister à la fleur d'oranger. Et puis, hein, peu importe l'heure de buvage (buvation ? buvement ? Je suis sûre qu'il existe le mot correct, mais manifestement mon cerveau a décidé qu'inventer des termes moches c'était plus rigolo), ça n'enlève pas le fait que je ferais une nuit calme. Voilà. Tout ça pour ça), et on est parti !
Et juste avant de rentrer dans le vif de la bête, j'envoie tout plein de bisous à mon Chat préféré avec qui j'ai fait cette lecture, je te remercie très fort, parce que déjà grâce à toi, j'ai sorti ce livre de ma PaL plus tôt que prévu et je ne le regrette pas, mais en plus, parce que nos échanges (surtout une fois le livre terminé), m'ont permis de retrouver un certain calme. Oulala c'est intriguant tout ça ! Merci lecteur aléatoire du blog (faudrait que je lui donne un nom à celui-là, puisqu'il s'évertue à venir faire des commentaires dans mes chroniques depuis quelques temps tiens.) !

Il semblerait que Stiles ait une idée de nom.

9 novembre 2018

Tag - Liebster Award !


Bonjour par iciii !

Il y a quelques mois (edit c'était en avril, Dieu que le temps passe vite quand on a un cerveau riquiqui), j'avais dit que j'allais essayer d'être plus productive en terme taguesque parce que en vrai ça me fait pas mal rigolu de les écrire, et que je crois que ça vous plait un peu alors tout le monde est content, si c'est pas beau hein ?
Puis après, j'ai oublié.
Et au mois d'Aout (Dieu que le temps passe vite quand on a un cerveau riquiqui) les facétieuses (et hilarantes) Kin et Kara m'ont nominée pour le Liebster Award. Du coup allez hop, on se met direct aux réponses, parce que sinon ça va encore prendre quinze ans et c'est pas tout ça mais je dois aller nourrir mon renard polaire.

On dirait moi qui tente de fuir mes problèmes.

5 novembre 2018

Brexit Romance - Clémentine Beauvais


 Chère Justine, cher Pierre, Chère Marguerite,

Je ne sais pas si vous le savez mais par une belle journée d'Aout 2017, je suis tombée amoureuse. De la plume de Clémentine Beauvais. Une claque, au tapis, Songe à la Douceur est devenu un de mes livres préférés. Je l'ai relu cette année (presque un an jour pour jour après ma première lecture, et sans même le faire exprès, c'est marrant ces coïncidences qui n'en sont peut être pas), et je crois que je l'ai encore plus aimé (je vous la fait courte vu que j'ai pondu toute une chronique à ce sujet).
Et forcément, quand est sorti Brexit Romance, il me le fallait absolument.
Je l'ai acheté à Lille avec ma petite Cha (ouais du coup il a l'accent du nord et il mange que des frites (allez hop, bim, du cliché)), il a voyagé sagement avec moi jusqu'à Lyon et je l'ai dévoré en même pas 24h.

Quand tu commences un nouveau roman de Clémentine Beauvais.

1 novembre 2018

Le petit billet d'humeur mensuel #17

Octobre, des marrons chauds et des jolis souvenirs.


Héé maiiis !

Mais ouii ! On dirait bien que Plouf a réussi à faire son bilan pile pour le premier du mois ! Bon, ne nous (double) mentons pas, je commence à l'écrire juste, il est 11h24 et je n'ai aucune idée de ce que je vais bien pouvoir raconter. Donc en vrai, ça se trouve je vais mettre 15 jours à l'écrire et je devrais changer toute cette introduction sinon j'aurais l'air con, ce qui fait qu'en fait, si je n'ai pas réussi vous ne lirez pas ce pavé vu que je l'aurais modifié. Donc. Doooonc. Ouais c'est ça, j'ai à peine commencé à écrire que je raconte déjà n'importe quoi. Un jour normal dans la tête de Plouf, quoi.
Quoi ? Ah oui, on me fait signe qu'à la base je devais parler de mon bilan du mois, avec des chiffres et des musiques notamment. Merde, c'est vrai. Bon, bon, on y va.

Euh... Merci ?

17 octobre 2018

Carnet de Lille - Partie 2.


Dans l'épisode précédent... Plouf et Cha s'étaient rendues à Lille où elles se préparaient pour les Halliennales. Bon le vendredi déjà fut terni par quelques absence dralesques et péculesques mais cela n'a pas empêché nos deux acolytes de passer une bonne après-midi/soirée. Mais alors que le temps est au beau fixe, tout ne va se passer exactement comme prévu, ce samedi 6 Octobre.
Voici leur histoire. (Law and Order reference inside, si vous avez eu le TATAM dans la tête, bravo, vous aussi vous passiez trop de temps sur TF1).

Oh bah ça va, si on peut plus avoir de références pourries !

14 octobre 2018

Carnet de Lille - Partie 1.

Si vous trouvez que j'ai fait un super détourage, détrompez vous,
la météo l'a fait pour moi.

A la base, j'avais prévu d'écrire juste un compte-rendu sur les Halliennales. Et puis, comme on a vécu des aventures là bas, je me suis dit que ça serait plus rigolo d'écrire un peu tout ce qui s'est passé ce week end. Et du coup, je crois que je me suis un peu emballée, ce qui fait que ce récit (ouais carrément) est biiien trop loong, et j'ai donc décidé de le couper en deux, sinon on va jamais y arriver.
Sans plus de blabla, parce que c'est déjà assez long comme ça, je vous laisse avec... bah avec la suite (j'ai cherché un truc brillant à dire, mais rien n'est venu, comme quoi, ça peut arriver même aux meilleurs).

Rrroh bah ça va hein.

10 octobre 2018

Le petit billet d'humeur mensuel #16

Septembre, la fin de l'été et la panne livresque.


Bonsooooir !

Olalala, à la base je n'avais pas du tout prévu d'écrire ce bilan. D'habitude il sort le 1er genre, c'est le rendez vous tout pile poil et tout, et le premier Octobre, j'étais un peu chafouine, pas envie d'écrire. Du coup je m'étais dis, tampitampon, j'écris rien. Voilà. Bouderie. Et puis je sais pas ce qu'il s'est passé ce soir, mais alors, je suis repulpée du citron, et finalement j'ai grave envie de vous le pondre ce bilan.
Et puis un mois sans gif de Kaamelott, c'est presque passible de coupd'têtebalayette.

Alors, accrochez vous à vos barbes (référence inside), on est partiiiii !

Ah bah, cachez votre enthousiasme les gars, hein.

18 septembre 2018

Songe à la Douceur - Clémentine Beauvais


Si vous suivez le blog depuis quelques temps déjà (genre au hasard, depuis un tout petit plus d'un an), vous devez être en train de vous dire, mais bon sang, mais elle a pété un boulon ça y est. Elle nous chronique un livre qu'elle a déjà chroniqué. Et pire, elle chronique un des livres qu'elle a le plus aimé l'année dernière. Hé, ça va pas mieux Plouf olala va falloir songer à consulter pour les pertes de mémoire ça devient inquiétant (et là on s'embrouille un peu parce qu'on sait plus si je me parle à moi-même ou si je fais la voix d'un lecteur aléatoire du blog (et moi non plus, et du coup, tout le monde est embrouillé, voilà, vous êtes contents ?)). BREF. Tout ça pour dire, Oui, je me souviens tout à fait de ma chronique (un peu faiblarde et avec que des rimes pauvres, faut bien l'avouer), que j'ai écrite l'année dernière sur Songe à la Douceur. Mais laissez moi vous raconter une petite histoire, hop, comme ça, au débotté. Je vous jure, il y a une réflexion là derrière (même si présentement je sais pas trop où je vais et comment, mais, même pas peur !), promis.

Vous allez lire un truc qui part dans tous les sens, voilà ce qui se passe.