18 septembre 2018

Songe à la Douceur - Clémentine Beauvais


Si vous suivez le blog depuis quelques temps déjà (genre au hasard, depuis un tout petit plus d'un an), vous devez être en train de vous dire, mais bon sang, mais elle a pété un boulon ça y est. Elle nous chronique un livre qu'elle a déjà chroniqué. Et pire, elle chronique un des livres qu'elle a le plus aimé l'année dernière. Hé, ça va pas mieux Plouf olala va falloir songer à consulter pour les pertes de mémoire ça devient inquiétant (et là on s'embrouille un peu parce qu'on sait plus si je me parle à moi-même ou si je fais la voix d'un lecteur aléatoire du blog (et moi non plus, et du coup, tout le monde est embrouillé, voilà, vous êtes contents ?)). BREF. Tout ça pour dire, Oui, je me souviens tout à fait de ma chronique (un peu faiblarde et avec que des rimes pauvres, faut bien l'avouer), que j'ai écrite l'année dernière sur Songe à la Douceur. Mais laissez moi vous raconter une petite histoire, hop, comme ça, au débotté. Je vous jure, il y a une réflexion là derrière (même si présentement je sais pas trop où je vais et comment, mais, même pas peur !), promis.

Vous allez lire un truc qui part dans tous les sens, voilà ce qui se passe.

Rolala, comment commencer  ? Bon. Pour essayer d'organiser un peu tout ça, je vais essayer de faire des petites parties (bonjour le formatages des études de lettres), histoire que ça soit un peu cohérent, voyez.

Et toi, tu relis ?
Je suis une relectrice compulsive. Il y a des gens que ça gonfle, de relire. De revoir. De réécouter. Pas moi. Déjà parce que je ne suis pas quelqu'un qui se lasse facilement, et puis quand j'aime, j'en ai jamais assez. Ça a toujours été comme ça. Je pense que tous les livres de la bibliothèque que j'ai chez mes parents ont été relus au moins une fois. Au moins, parce que franchement, je pense que ça tourne plus autour de 2 ou 3 relectures en moyenne. J'aime retrouver un univers, retrouver ces mots familiers mais en même temps découvrir cette phrase là, qui la première fois m'avait laissée de marbre, mais là, j'sais pas pourquoi, à cet instant T, BIM je me la prends dans la tronche. Tout ça pour dire, ouais, moi je relis.

Yep.

Et quand tu relis et que tout a changé.
Bah ouais, ce livre que j'aimais de ouf quand j'avais 8 ans, en le relisant avec presque 20 ans dans la tronche (on va finir par croire que j'ai un souci avec mon age, alors qu'en fait pas du tout), évidemment que la perspective s'en trouve changée. Évidemment que je vais plus en attendre la même chose. Et puis, sans prendre un décalage si grand, peut être que des livres que j'ai lu l'année dernière et follement aimés auraient maintenant changé de saveur. Ou à l'inverse, ce livre que j'ai détesté, peut être que je le comprendrais mieux à présent. Qu'en sais-je ? Je ne suis qu'humaine après tout. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je trouve vraiment chouette de relire mes livres. Ca me permet de prendre du recul sur ma lecture, et sur mon moi de l'époque. "Quoi, mais Plouf, mais qu'est ce que tu as pu lui trouver de si formidable à ce livre ?" ou "Non mais, comment ça se fait que tu te sois forcée pour le finir, alors que là tu l'as bouffé en une journée ?" (oui parfois mon moi du présent est un peu dur avec mon moi du passé).

Ouais, non pas à ce point.

Et quand tu relis un livre que tu as aimé d'amour... Et que par je ne sais quel petit miracle, tu l'aimes encore plus fort.
C'est là qu'on trouve un rapport avec le livre et le titre et tout, non mais pour dire, des fois ce que je dis, ça a du sens (enfin ça en a un pour moi, et franchement c'est déjà pas mal (oui j'espère que je vous ai pas trop perdu en route)).
Parce que, je n'avais pas spécialement prévu de relire ce livre à la base en fait. Je me baladais innocemment dans les rayons d'un Relay de la gare de Nantes et j'étais partie pour acheter le magazine Flow. Forcément, j'ai fait une petite boucle par le côté librairie et là je l'ai vu. En poche. Et je l'avais déjà en grand format. Du coup, en guise de magazine, je suis repartie avec Songe à la Douceur, au format poche donc. Que j'ai englouti pendant mon trajet Nantes-Lyon. Avec deux pauses, pour digérer ma lecture, pour m'en imprégner, comme pour prendre une grosse respiration avant de replonger dedans.
Et vous savez quoi (du coup oui, vous devez vous en doutez vu que c'est un peu dans le titre de cette partie, putain je suis pas douée pour le suspense manifestement) ? Putain, maiiiis. Bah je me le suis repris dans la tronche, encore plus fort. J'étais là, je me croyais préparée à ma lecture, toute confiante et tout, je connais la fin, t'inquiète belette. Je sais pas ce qu'il s'est passé, pourtant on a tendance à retenir les choses qu'on a aimé, non ? Alors est ce que j'ai effectivement des soucis de mémoires (cf. mon intro) ou est ce que là, ce jour-là, ce moment-là, cette lecture-là, m'a tellement chamboulée qu'elle a surpassé mon impression de la première lecture ? Ou les deux ? Rolala tant de questions.
Tout ça pour dire que je suis foutrement contente d'avoir craqué mon slip et décidé de me racheter ce bouquin. Vous savez quand on réalise qu'on avait besoin de quelque chose pile au moment où ce quelque chose arrive ? Genre on avait pas conscience avant que ça nous manquait, mais quand ça arrive, on se dit "aaah mais voilààààà, c'était çaaa !" Et bah voilà, c'était ça.

Ouii exactement !

Je vais en reparler vite fait du coup, parce que, bah j'ai envie. On découvre l'histoire de Tatiana et d'Eugène. A 24 et 27 ans et 10 ans plus tôt. Et je ne saurais même pas quoi dire de plus. C'est rien, quelques semaines dans la vie de deux personnes. Et en même temps c'est la vie, des débuts, des fins, des départs et des arrivées. C'est des questions sur la vie. Qu'est ce que je veux, qu'est ce que j'attends, qu'est ce que je crains et à quoi je rêve. Et puis la plume bon sang. Vous savez ce que j'ai fait une fois que j'ai eu relu ce livre ? J'ai passé mon temps à l'ouvrir au pif et relire un passage. Ou a chercher un passage en particulier et le partager. Ce livre c'est un uppercut dans ma tête, et je saurais même pas dire pourquoi.



Et quand ça part en cacahuète.
Je suis tout à fait désolée pour cet article tout décousu, qui ne fait aucun sens, même pour moi. Ça fait deux semaines que je commence à écrire, que j'arrête, que j'y reviens, que j'écris deux mots et que je repars (autant dire que tout ça a pris un moment donc). J'avais envie de parler de cette lecture via un autre prisme vu que c'est finalement une relecture (non sans dec' meuf, ça fait 50 lignes que tu nous gaves avec ça, merci de préciser, vraiment on avait pas compris). Peut être qu'il ne restera pas très longtemps en ligne parce que je ne sais toujours pas si j'en suis satisfaite ou pas à vrai dire. Mais enfin il a le mérite d'être là !

Et toi, tu relis ? 

Des bisous les chatons ♥

22 commentaires :

  1. Mais cet article, oh lala... ça me rappelle ma lecture et relecture de ce roman, car je n'arrivais pas à exprimer mon avis lors de ma première lecture alors je l'ai relu et... Je me suis prise deux claques, en un mois ça commence à faire, surtout lorsque ça provient du même titre..... x)
    A la base, je ne suis pas fan de la relecture mais en grandissant, j'y prends goût ! Par exemple, j'ai lu 3 fois Je l'aimais d'Anna Gavalda et je ne m'en lasse pas, à chaque fois je suis parcourue de frissons et de questions et de tout un tas d'émotions...
    Sinon, je partage (totalement !!!) ton enthousiasme concernant Songe à la douceur, un petit joyau à lire, relire, dévoré, chouchouté... *-*
    C'est toujours un plaisir de te lire ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, j'aime quand c'est tellement chouette à lire qu'on trouve plus nos mots ♥
      CE LIVRE QUOI ♥
      Moooh ♥

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup cet article, parce que tu l'écris avec le cœur et que c'est ça le plus chouette ❤ Donc je vote pour que tu le laisses en ligne, voilaceytou.

    Sinon je suis comme toi, je relis, je reregarde, je réécoute (et je revis ? ��)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaw merciceytou.

      Huhu, c'est beau c'que tu dis ♥

      Supprimer
  3. J'adooooore relire aussi! Mais depuis le temps je ne l'ai toujours pas lu ahaha donc toujours autant envie de le découvrir! Si seulement je gagnais au loto x))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaaa, je veux pas t'influencer outre mesure, mais il est sorti en poche =D
      Mais oui, sinon, le gagnage au loto est une bonne alternative également^^

      Supprimer
  4. NINE-NINE !!!
    Et sinon, je n'ai toujours pas lu ce livre..... SHAME !

    RépondreSupprimer
  5. Cette article respire la douceur, j'ai eu l'impression de me plonger dans un songe. (oui c'était une très bonne entrée en matière pour ce livre, je sais je sais ne m'applaudit pas trop). Non, réellement, j'ai adoré cette chronique car tu y as dégagé tout ton amour pour ce roman et j'ai trouvé ça super beau. J'entends beaucoup de bien de clémentine beauvais alors je pense me lancer dans un de ses romans bientôt ! Il y a aussi Brexit Romance qui me tente énormément :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaan mercii, que de jolis mots ♥
      J'espère qu'ils te plairont, Brexit Romance est dans ma PaL, je pense pas qu'il va y rester très longtemps^^

      Supprimer
  6. J'avoue qu'elle me donne bien envie de craquer cette jolie version poche. Pour une petite relecture également, qui sait ? En tout cas, tu peux laisser ton article en ligne, il est très bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haa mercii, je me sens moins seule ^^
      Merciii ♥

      Supprimer
  7. Je suis trop fan des gifs de B99 parce qu'ils collent tellement parfaitement avec ce que tu dis XD (bon en même temps on peut trouver des gifs de B99 pour TOUT, c'est comme avec Supernatural mais en mieux)
    Après je t'avouerais *pas taper* que j'ai pas été trop fan de ma lecture de Songe à la douceur *outchhhh* *pas de pavés dans la tronche on a dit !!*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii, et puis Jake ♥
      Oooww mais t'inquiète, il en faut pour tous les gouts, je t'aime quand même toujours ♥

      Supprimer
  8. Je relis très peu pour ma part. À part certains livres qui sont dans mon top 20, on va dire. Je relisais beaucoup plus quand j'étais ado mais c'était aussi faute de moyens ... Ceci dit, celui-ci, c'est typiquement le genre qui me donne envie de relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je relisais aussi pas mal faute de moyen également =)
      Ouiii =D

      Supprimer
  9. Je suis comme toi, j'adore relire des livres que j'ai aimé, qui m'ont marquée. Le plus souvent, je ne relis pas la totalité de livre, mais uniquement certains passages. Qu'est-ce que j'aime faire ça, feuilleter ces livres et replonger dans l'univers le temps de quelques lignes ou paragraphes. ❤
    Je n'ai pas encore lu Songe à la douceur, mais il est dans ma wish-list depuis un bon moment (depuis sa parution je pense). Il finira bien par en sortir un jour. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça m'arrive également de relire certains passages, genre d'ouvrir le livre au pif et de kiffer juste quelques pages ou même quelques phrases ! =)♥
      Huu j'espère que tu passeras un très bon moment en sa compagnie ♥

      Supprimer
  10. Et bien et bien il faudrait peut être que je lise un Clémentine Beauvais !
    Mais du coup non je ne relis jamais entièrement un livre, je n'aime pas ça ><

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii ! Et surtout j'espère que tu aimeras ! =)
      Haa les gouts et les couleurs ^^

      Supprimer
  11. Ah le fameux livre ! Je ne compte pas le lire mais tu le vend pourtant bien !
    Et sinon, je relis pas. (enfin, très rareeeeeement et que les best du best).

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage et vos petits mots ♥