20 janvier 2016

Sherlock Holmes est mort. Vive Moriarty - Anthony Horowitz


 Cher Chase,

J'avoue je ne sais pas vraiment comment commencer cet article. J'ai déjà un peu hésité à en faire un tout court. Mais bon, ça me travaille, donc je suppose qu'il faut que je couche tout ça. Donc (me suis perdue dans ma tête). Doooonc. Je ne m'attendais pas à ça. Voilà. A chaque page j'espérais quelque chose, et à chaque page, en fait non. Je suis un peu "meh".




Le pitch : L'inspecteur Sherlock Holmes et son némésis le docteur Moriarty (genre le mec qui gère toute la pègre British) sont portés disparus dans des cascades en Suisse. Un seul corps est retrouvé, celui de Moriarty. Une enquête liée au docteur mort et à des mecs de la pègre Américaines s'ouvre avec deux enquêteurs, un de Scotland Yard (l'inspecteur Jones) et un d'une entreprise de détectives privées des Etats-Unis (le narrateur Frederick Chase). Ils vont donc rentrer en Angleterre et tenter de démasquer et arrêter le grand méchant Clarence Devereux.

Et sinon qu'est ce que j'en pense? Quand on se force à lire un livre, ça sent mauvais non? J'avoue que j'ai eu du mal à rentrer dedans. Ça sentait le coup fourré à plein nez. Je ne vais pas spoiler parce que ça enlèverait tout l'intérêt du roman mais bon. Il m'a semblé qu'il y a quelques incohérences et l'enquête ne m'a pas transcendé... Tout n'est quand même pas tout noir, hein, il y a des sursauts parfois. En fait j'avoue que je suis un peu déçue parce que je pensais que Sherlock et Moriarty seraient bien plus présents. Et Moriarty, depuis la série Sherlock, bah cœur sur lui.


Niiiiiiiih


Et j'avoue que la révélation finale m'a laissé "meh" (voir plus haut) aussi. Et truc bête mais il me semble que ce bouquin s'adresse à un public plutôt jeune et je trouve qu'il y a quand même deux trois détails un peu gores.

Les trucs qui étaient trop cools : Bon l'univers est quand même agréable, j'aime vraiment l'ambiance la Londres Victorienne brumeuse et avec des voitures à cheval. Le plot de base est pas mal franchement. Et euuuh. Non il y a des sursauts des fois, assez intéressants.

Les trucs qui étaient moins cools : C'était un peu gros. On sentait qu'une révélation de ouf allait arriver dès le début. Même sans la deviner, on la voit arriver à mille à l'heure. La résolution des enquêtes est un peu capillotracté et m'a laissé de marbre j'avoue.

La phrase de fin : Plutôt que lire le bouquin, penchez-vous donc sur la série de la BBC, vous serez pas déçu.





Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre passage et vos petits mots ♥