27 mars 2017

La femme au carnet rouge - Antoine Laurain


Chère Laure et cher Laurent,

La première fois que j'ai entendu parler de votre histoire c'était sur la chaîne de Bulledop et elle l'avait tellement bien présentée que j'ai acheté ce livre en cadeau à une amie plus que très chère à mon cœur (et je sais que tu vas lire ces lignes ♥) et comme elle l'avait beaucoup aimé, quand je l'ai vu à la médiathèque l'autre jour un peu par hasard, je me suis dit c'est le destin, lisons le !



Le pitch : Un soir en rentrant chez elle, Laure se fait agresser et voler son sac à main. Le lendemain, Laurent le découvre abandonné sur une poubelle, vidé de tous les papiers permettant d'identifier la propriétaire (pas trop con le voleur quand même). Mais il trouve tout de même d'autres objets, dont un carnet rouge où Laure se confie/écrit ce qu'il lui passe par la tête. En lisant le carnet, Laurent décide de partir à la recherche de sa propriétaire afin de lui rendre le sac à main et ce fameux carnet rouge.

Quand tu as l'impression de faire des résumés qui pètent.

Et sinon qu'est ce que j'en pense ? En un mot : jolie petite lecture (ouais bon, un mot et demi). J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur et la légèreté de l'histoire. Cela dit, j'ai parfois trouvé quelques longueurs alors que le roman est assez court et surtout se lit très vite.

Non mais c'est pas un gros reproche, ne te met pas dans un état pareil !

Les trucs trop cools : L'histoire ! Quoique plutôt simpliste je l'ai trouvé très bien exploitée. Et comme je l'ai dit juste avant, le style d'Antoine Laurain est vraiment agréable et ça me donne envie de lire ses autres livres. Aussi, les personnages sont tous un peu barrés et j'ai trouvé ça cool.

Non, pas barrés à ce point.

Les trucs qui étaient moins cools : Comme je le disais, j'ai trouvé quelques longueurs (mais franchement c'est pour pinailler) et il y a une partie du roman qui m'a un peu moins plu parce que j'ai trouvé que ça allait un peu loin (je n'en dis pas plus pour pas spoiler).


La phrase de fin : Quand on a envie d'un peu plus de légèreté dans ses lectures sans pour autant lire un truc niais ou chiant, c'est juste le livre idéal. Il est aussi rafraichissant qu'une légère brise en été (Plouf, reine des métaphores).

A la prochaine !
https://ploufquilit.blogspot.fr/2017/03/chaaalleeeenge-les-irreguliers-de-baker.html

4 commentaires :

Merci pour votre passage et vos petits mots ♥