31 janvier 2017

Je voyage seule - Samuel Bjørk

Cher Holger, chère Mia,

Parlons déjà de quelque chose d'absolument futile. C'est bien la première fois que je regrette de ne plus être abonnée à France Loisirs. Non mais la couverture de l'édition Pocket est franchement pas sexy. Enfin. Osef comme dirait l'autre, ça ne m'a pas empêchée de me dire que, en fait en ce moment j'aime les polars du froid.

Les thrillers scandinaves - moi.

Le pitch : Dans la forêt de Norvège est retrouvée une toute jeune fille pendue avec un cartable sur le dos et autour du coup une pochette où il est écrit "je voyage seule" (oui d'où le titre du roman, bravo le veau!). On missionne alors sur l'enquête Holger Munch (oui comme le peintre) et Mia (j'ai honnêtement zappé son nom de famille, honte sur moi). Cette dernière n'a d'ailleurs pas tellement envie de joindre l'équipe ayant prévu tout autre chose pour elle. Je n'en dis point plus pour pas gâcher le suspense (Plouf = fille sympa).

Quoi, j'en fais des caisses?

Et sinon qu'est ce que j'en pense ? Oui en effet, je lis beaucoup de thriller, comme je le disais dans ma chronique de la Fille du Train, commencerai-je à me lasser de ce genre ? A deviner trop facilement les intrigues et à m'ennuyer facilement ? Et bah du coup, cette fois non. Le bouquin m'a tenu en haleine tout du long, je l'ai littéralement dévoré. J'ai beaucoup aimé les persos (ce qui me rassure parce que je me demandais si je commençais pas à devenir chiante sur ce point). Tout est bien ficelé, bien amené en bref une très bonne surprise.
 
Quand j'ai eu finis le bouquin.

Les trucs trop cools : Les personnages sont le gros plus de l'histoire. On découvre l'équipe qui bosse avec les deux personnages principaux et on arrive à s'attacher à toute cette petite équipe très liée. L'enquête est hyper haletante, on se fait bien balader mais c'est cool. J'aime bien aussi ce procédé de changer de point de vue/ de personnage à chaque chapitre (bien que le risque soit qu'on ait parfois envie de sauter les chapitres sur les personnages/moments qui nous intéressent moins, mais je l'ai pas fait parce que je suis trop forte).


Les trucs qui étaient moins cools : Alors, c'est peut être complétement con hein, et ça vient surement de moi, je le conçois, mais plus d'une fois je me suis retrouvée paumée dans les dialogues, à ne plus savoir qui parlait quand. Ce qui est dommage parce que ça me faisait un peu ressortir du truc pour revenir en arrière pour compter (sérieux) les "répliques" pour savoir qui disait quoi (Plouf est parfois un peu concon). Et vous voulez savoir mon deuxième point noir ? Le livre qui suit, Le Hibou, n'est disponible qu'en grand format à 22 putain d'euros. Voilà.



La phrase de fin : Ma meilleure lecture/découverte de Janvier. En même temps ça m'a redonné la foi dans les polars surtout que le prochain Läckberg sort en poche le 1er Mars. Youhou !
Sinon j'ai découvert ce bouquin grâce à la chronique de Ma Lecturothèque donc merci à toi ! =)

Byebye !

4 commentaires :

  1. Ah, c'est la première fois que je vois quelqu'un en parler sur la blogo (enfin parmi les blogs que je suis ^^). Et c'est super cool parce que c'est un roman qui me tente !! (et surtout parce que j'étais effectivement tombé sur la couverture trop belle de France Loisirs mais que j'aurais pas non plus xD)
    Super chronique. Ca remet mon envie de lire ce roman au goût du jour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah si je t'ai encore plus donné envie de le lire alors je suis hyper fière *_*

      Supprimer
  2. Décidément, je ne m'y fais pas à cette couverture de la version poche ^^
    Une bonne surprise pour moi aussi, avec des personnages intéressants à suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haa punaise moi non plus, à croire qu'ils ne voulaient pas que l'on achète ce bouquin x)
      J'ai beaucoup aimé les personnages aussi, notamment le petit Gabriel, qui arrive tout paumé, je l'ai trouvé mignon =)

      Supprimer

Merci pour votre passage et vos petits mots ♥