15 septembre 2017

D'après une histoire vraie - Delphine de Vigan


Chère Delphine,

J'avais parlé dans ma chronique sur Rien ne S'oppose à la Nuit de ce roman-ci, du fait que je comptais le lire mais que j'avais un peu peur, que je ne le lirais pas de suite toussa (ce qui a été le cas vu que j'ai mis 4 mois pour m'y mettre, Plouf voyante (ou perspicace, on sait pas trop)). Et enfin donc, j'ai lu tes nouvelles "aventures". Et si toute une partie a été confuse pour moi, je n'arrivais pas à comprendre ce qui n'allait pas, ce qui me gênait, une fois que j'ai mis le doigt dessus, ça c'est tout de suite mieux passé. "Mais de quoi elle cause la dame ?" vous interrogez vous. Et bien, laissez moi vous expliquer.

Mais ouiii, mais quel suspense ! Quelle intro intriguaaante olalala.

Le pitch
On retrouve Delphine quelques mois après les événements de Rien ne s'oppose à la nuit. Ayant du mal à se remettre de tout ce qui a suivi le succès de ce roman, elle est un peu perdue et fait la connaissance de L. Et c'est leur amitié, leur relation que l'on va suivre tout le long de l'histoire.


Pas le même genre d'amitié que Marshall et Barney par contre.

Et sinon qu'est ce que j'en pense ?
Fioou. Ça a été un peu compliqué avec ce roman ! Pendant une grande partie, ça a bloqué. Vraiment, je me forçais à reprendre ma lecture (surtout que Delphine n'est pas forcément une grande rigolote et que c'est pas le livre de la grosse marrade), à tourner les pages toussa. Et d'un coup (au bout de beaucoup trop de pages, malheureusement pour moi), j'ai enfin capté ce qui me gênait : parce que l'auteure parle en son nom propre, je n'arrivais pas à admettre que ce qu'elle écrivait pouvait être fictionnalisé. Je sais pas, j'avais le cervelet qui était bloqué. Et une fois que j'ai admis ça. Bah en fait j'ai regardé le roman d'un tout autre œil, et d'un coup, j'ai pris beaucoup plus de plaisir à le lire ! Comme quoi, des fois, il suffit de passer à côté d'un truc (okay, on est d'accord, c'est un gros truc, mais tout le monde le sait que j'ai le cerveau lent) pour que plaisir de lire se transforme en déplaisir (ou vice versa, comme vous voulez).

J'en suis aussi surprise que la main de Barney.

Les trucs trop cools
Eh bah, vous l'aurez compris (une fois que moi même je l'ai compris), j'ai adoré cette frontière floue entre fiction et réalité où le vrai et le faux se mélangent, s'intriquent au point de ne pas savoir les délier. C'est d'ailleurs, je pense, ce qui m'a gêné pour apprécier Rien ne s'oppose à la nuit.
J'ai aussi aimé suivre Delphine, la voir vivre le "contrecoup" du succès de son précédent roman, c'était vachement intéressant. Son personnage en lui-même est intéressant, tout en introspection mais sans jamais pencher dans le voyeurisme (qui m'avait gêné dans Rien ne s'oppose à la nuit), même si, faut le dire, on se marre pas tous les jours (et Plouf elle aime bien la marrade et les blagues de pets).

Je suis une personne simple avec des gouts simples.

Les trucs moins cools
Mon problème majeur avec cette histoire en fait (une fois que j'ai compris ce qui me bloquait), ça a été les longueurs. En fait on suit le quotidien planplan et (surtout) répétitif de Delphine. Du coup, on retrouve tout le temps les mêmes choses, les mêmes activités et parfois même les mêmes pensées.  Ce qui fait que j'ai trouvé que ça se trainait, que ça n'avançait pas. Après je peux comprendre ce choix parce que le personnage est plongé dans une espèce de torpeur, maiiis c'était trop long pour moi.
Et mon deuxième souci, mais j'en ai déjà parlé dans une chronique, c'est les annonces, vous savez "j'aurais dû savoir que...", "je ne le savais pas à ce moment là mais...". Je trouve que ça casse le suspense, on sait qu'il y a un truc qui va arriver, on sait si c'est positif ou non du coup bah la mayonnaise a du mal à prendre.

Barney = le livre, Robin = Plouf

Le mot d'la fin
Après quelques soucis de début de parcours, quand mon cerveau a enfin réussi à accepter ce mélange entre réel et fiction, j'ai vraiment apprécié ma lecture et le parti pris de l'auteure, dommage que toutes ces longueurs m'aient un peu plombées l'expérience. Mais je vous le recommande quand même, juste pour découvrir ce choix extrêmement spécial, mais foutrement intriguant/intéressant/captivant/fascinant (Plouf a ouvert son dico des synonymes).

Moi et mon cor de chasse bleu, on vous dit à bientôt ♥
https://ploufquilit.blogspot.fr/2017/05/tag-12-livres-lire-en-2017.html

20 commentaires :

  1. Je n'ai jamais lu de roman de Delphine de Vigan, j'en entends beaucoup parler mais je n'ai jamais sauté le pas, j'vais songer à remédier à ça !
    En tout cas, même si je n'ai jamais lu de livres de l'auteur et que je ne connais pas son univers, j'ai tout de même trouver ta chronique intéressante et toujours très agréable à lire ! (Mention spécial pour le coup des " blagues de pets " j'ai lâché un fou rire !)
    Et puis les gif How I Met quoi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muuuh je te conseille de la découvrir, ne serait ce que pour son style assez particulier ! =)
      Hiii ♥

      Supprimer
  2. Rhaaa faut vraiment que je redécouvre cette auteure (même si ton avis ne me donne pas envie de commencer par celui-là ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maiiis siii, c'est juste que c'est un peu long quoi ^^

      Supprimer
  3. Mince alors pour le début difficile, mais si la suite t'a plu c'est chouette :) !! J'ai bien envie de découvrir cette histoire^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii quand j'ai eu la révélation c'est tout de suite mieux passé !
      J'espère que ça te plaira ! =)

      Supprimer
  4. Bah tu vois, jette beau pourras du tout le même ressenti que toi... J'ai justement bauxite aimé ce côté «c'est vrai où c'est pas vrai», d'ailleurs, ça sert vraiment bien tous les propos autour de la Vérité en littérature, je trouve. Et là où tu as vu des longueurs, moi, j'ai trouvé que c'était l'ambiance qui devenait plus pesante... en mode thriller quoi. Du coup, j'ai eu une meilleure expérience de lecture avec ce livre 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haa j'aime pas trop trop pas comprendre où je vais, en général ça me fait sortir de l'histoire malheureusement :/
      Je comprends bien au niveau de l'atmosphère, mais je trouve que ça prenait beaucoup trop son temps pour moi^^
      Après je ne l'ai pas du tout détestée hein ! Franchement des quatre que j'ai lu de l'auteure, c'est celui que j'ai préféré ! =)
      Contente que tu ai aimé ! =)

      Supprimer
  5. Je n'ai jamais essayé de lire Delphine de Vigan mais ma sœur adore, c'est une de ses auteures préférées. Je ne sais pas si c'est fait pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haa commence peut être par No et moi si tu veux découvrir son style, c'est son livre le moins "triste"^^

      Supprimer
  6. Ooooh c'est marrant, je l'ai lu ya super longtemps (genre c'est une des premières chroniques de mon blog) et j'ai eu le même ressenti que toi (au début, je n'arrêtais pas de regarder la couverture en me disant "mais oui mais oui, le personnage a bien le même prénom de l'autrice, le truc de OUF")

    RépondreSupprimer
  7. Tes points négatifs me font peur, j'ai peur que ça soit ce qui me freine vraiment pendant ma lecture, donc je ne pense pas lire ce livre sauf si je le trouve d'occasion ou si il sort en poche un jour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haa ouii je comprends, je ne pense que je l'aurais lu si on ne me l'avais pas prêté ^^
      Mais c'est une expérience intéressante je trouve =)

      Supprimer
  8. MAIS VOILA. Même ressenti, mêmes choses qui m'ont gênées. Par contre à la différence j'ai pas continué. J'ai été dérangé par ce roman et cette ligne trop flou en fiction et non-fiction. Par exemple nommer des gens qui existent et qui sont connus (exemple son compagnon François Busnel) alors qu'on sait pas si ce qu'elle veut nous raconter c'est de la fiction ou pas, ça m'a dérangée. J'suis encore hyper floue dans ma tête en pensant à ce bouquin. J'crois que j'aime bien quand les choses sont claires.
    Enfin, voilà. C'était ma patoune pour dire que j'étais contente de ne pas avoir été la seule avoir eu le même ressenti. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haa alors, vraiment c'est carrément mieux passé quand j'ai admis (après moult batailles avec moi même) que c'était de la fiction. Que ça prenait des trucs vrais (d'où le titre ^^ enfin c'est mon interprétation perso !), mais pour en faire une histoire. Je ne sais pas si je suis claire ^^
      Muhuh, contente aussi de ne pas avoir été toute seule un peu paumée pendant ma lecture ^^

      Supprimer
  9. Il se trouve dans ma PAL. On conseille de lire Rien ne s'oppose à la nuit mais je n'en ai pas tellement l'envie et puis ce n'est pas obligatoire pour comprendre donc ça va ^^
    Dommage pour le début difficile. J'espère que je n'aurais pas le même problème car beaucoup de personnes disent avoir adoré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouii ce n'est pas obligatoire, disons que ça permet de mettre en parallèle un ou deux éléments, mais rien de grave si tu ne l'as pas lu =)
      J'espère que tu passeras un bon moment ! =)

      Supprimer

Merci pour votre passage et vos petits mots ♥