10 septembre 2019

Comment le dire à la nuit - Vincent Tassy (#PLIB2019)

 https://ploufquilit.blogspot.com/2019/09/comment-le-dire-la-nuit-vincent-tassy.html

Il est de ces lectures spéciales. De ces lectures qui ne se reçoivent pas comme les autres. Qui sont différentes. Qui sont un peu à côté de la réalité, dans une espèce de nuit. Comment le dire à la nuit en fait partie.

Chers Egmont, Parascève, Athalie, Adriel et Rachel

Cet article va être écrit en deux fois. D'abord d'après mes souvenirs qui commencent à dater (j'ai lu votre histoire en Février et à peu près 60 livres depuis donc on me pardonnera mes petits oublis (ou si vous me pardonnez pas et bien je pleurerais très fort et ça sera uniquement de votre faute)). Puis après une relecture. Pour voir si les sensations, les impressions de la première fois sont toujours aussi présents la seconde fois. Voilà, j'aime bien tenter des trucs, mais vous excitez pas trop tout de suite, ça se trouve ça sera naze (c'est beau la foi que j'ai en moi-même).


Aujourd'hui je suis accompagnée par
la dame qui veille sur nos rêves !

De quoi ça cause ?
Et voilà la première difficulté de cet article. Comment vous raconter ? Parce que si j'en dis trop, toute la magie va s'envoler et c'est ça qui est beau. Et si je vous dis rien du tout vous allez me dire "ouais mais on voudrait un peu de contexte Miss résumés-tous-nazes !". Alors coupons la pomme en deux (ou alors c'est un autre fruit ?), parlons un peu des thèmes. Ça parle de la nuit. Ça parle d'amour. Ça parle de la vie et ça parle de la mort.
Voilà, je peux franchement pas faire mieux, je suis désolée. (Et si vous voulez le résumé de l'éditeur il est ici et ça me rassure parce qu'il est pas plus clair que le mien et on va à peu près dans le même sens).




On parle d'hier.
Dès les premières phrases j'ai compris que ce serait un roman qui ne pourrait pas plaire à tout le monde. On est sur un roman qui va diviser. Parce qu'il est parfois cru, parce qu'il est parfois complètement onirique et parce qu'on a du mal à distinguer le vrai du faux, le passé du présent, le réel du rêve.
Et c'est ce que j'ai le plus aimé en fait. Me laisser porter, comme la vague obéit à la lune, moi je me laissais bercer entre les pages. J'aimais que ça n'est aucun sens vraiment, à part l'amour. L'amour à sens unique, l'amour passionné, l'amour interdit, l'amour répugnant, l'amour violent, l'amour transcendant. C'était ça en filigrane. Et c'était si beau.
Et c'est une fille qui aime pas les romances qui dit ça ! Comme quoi il y aura toujours des exceptions.
Mais vraiment si vous aimez tout comprendre tout de suite, c'est pas le bon roman. Il y aura des réponses, à la fin, mais, la personne très bizarre que je suis aurais préféré ne pas les avoir ces réponses, que tout cela n'ait pas de fil conducteur, que tout reste morcelé, comme des éclats de rêves.
D'ailleurs c'est un roman que j'ai lu à un moment où j'étais chez ma cousine (oui ma vie est palpitante, mais restez jusqu'au bout de mon explication) et comme je lisais dans le salon, elle venait parfois papoter avec moi. Et deux choses, déjà en règle générale j'aime pas être interrompue quand je lis mais alors vraiment dans cette lecture c'était hyper désagréable d'être coupée (déso Zouzou je t'aime très fort hein, c'est juste que tu avais pas bien choisis tes moments huhu), je voulais rester avec les mots de Vincent Tassy, et en sortir d'un coup c'était un peu violent en fait.
Ce qui m'amène à mon deuxième point ; comme au sortir d'un rêve, il me fallait quelques instants pour me réajuster à ma vie normale quand je levais le nez du bouquin. Un peu de concentration. Pour moi ça a vraiment été un roman particulier. Une expérience de lecture particulière. Et, avec le recul, assez intense finalement (n'allez pas vous imaginez des trucs chelous, ça serait plus intense comme un plongeur en apnée qui remonte brutalement à la surface. Intense dans ce sens).




Et maintenant ?
Maintenant, je connais la fin, je sais où se dirige le roman, donc je me demande si la torpeur va me reprendre. Ça me fait presque un peu peur à vrai dire.
C'est plein de brume, je me laisse emporter par les phrases qui ne terminent jamais d'Athalie et je trouve ça si beau, j'ai envie de relever des citations à chaque page.
Cette lecture est une vraie expérience en fait. Encore une fois, je ne pense pas qu'elle plaise à tout le monde, mais j'ai vraiment cette impression quand je sors de l'histoire de remonter à la surface de reprendre ma respiration, quelques instants de réadaptation.
C'est marrant je me souvenais plutôt bien de l'histoire, mais dans mes souvenirs, tout prenait plus de temps, alors que, maintenant que je sais vers quoi tout tend, je suis presque frustrée, je voudrais que ça ralentisse !
Je lis toujours avec de la musique, j'aime bien avoir un fond sonore. Mais là, j'ai du couper le son. C'est une histoire qui se lit dans le silence de la nuit.
C'est vrai que la "presque fin" me plaît un peu moins, comme je l'ai dit, je préférais les moments où je ne savais pas où allait l'histoire. Une fois que tout est en place, je me suis sentie moins embarquée. Puis la "toute fin" et cette fois, les quelques chapitres de conclusion me remportent et je suis toute éperdue de toute cette poésie.
Et l'amooour ! L'amour. L'histoire de l'amour, l'amour de l'amour, l'amour des mots. Ce livre il parle d'amour comme je l'avais jamais lu. Histoires intemporelles, infinies, aveugles, violentes, passionnées, interdites, douloureuses, secrètes, à sens unique. Et l'amour derrière chaque phrase, bon sang, c'est parfois comme des petits coups au cœur. Je ne savais pas qu'on pouvait parler d'amour comme ça. Comme un tourbillon, une tempête. C'est tout mes sens qui sont happés et c'est merveilleux. 
Finalement l'histoire n'est pas si importante, à mes yeux, c'est les mots, les phrases, les points, les silences qui comptent. L'histoire accompagne tout ça, mais la beauté se cache à chaque ligne. Je pourrais ouvrir le livre au hasard et m'émerveiller. Tiens, tentons l'expérience ! Au pif : page 156
"Je voulais dire quelque chose d'impensable à quelqu'un d'inconnu." 
Bon peut être qu'il y a de la triche parce que cette phrase elle m'a tellement plu que j'ai peut être un peu trop étiré le dos de mon livre à cette page là. Parce qu'elle résume parfaitement le roman. Et je la trouve, à l'image du roman, si belle.

Mais oui ! Toi aussi tu es belle ! ♥


Tout ça pour dire ?
Je crois que j'ai rarement écrit une chronique avec si peu de sens. Je vous jure, j'ai tenté, mais c'est une histoire si particulière que j'ai du mal à mettre des mots dessus (déjà que d'habitude c'est pas gagné). Retenez : onirisme, poésie, langueur, brume et Amour.
Et je vais en profiter pour remercier le PLIB parce que je ne pense pas que j'aurais découvert ce livre autrement, et que c'est une si belle pépite !
Est ce que vous avez des livres comme ça, un peu OVNI, qui vous ont secoué, surpris et qui vous emporté loiiiin ? Dites moi, je suis curieuse et j'adore agrandir ma wishlist ! 


A bientôt et bonne nuit ♥



Et pour le PLIB : #ISBN9782375680897

24 commentaires :

  1. ta chronique m'intrigue trop!!! je ne connaissais pas du tout à la base !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert ce roman grâce au PLIB et je suis tellement heureuse de pas être passée à côté ! =)

      Supprimer
  2. Hey ! Elle est grave belle ta chronique moi je trouve, et franchement ça reprend bien et ça résume bien l'univers du livre donc moi je dis chapeau !
    Je suis d'accord avec tout ce que t'as dit, et pour autant moi j'ai pas été embarquee, j'ai bien aimé ce mystere et l'onirisme (ça se dit ? Lol) ambiant dès le départ. Mais malheureusement, au fur et à mesure, j'ai trouvé ça mièvre, collant, ça s'embourbait plus que ça ne décollait. Bref, le roman est bien fait, mais trop dans la fatalité (fatalité, fatalité !) pour moi ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciii T_T ♥♥
      Oui je comprends, j'ai aussi préféré le début ! Par contre j'ai pas trouvé la fatalité... Si fataliste xD

      Supprimer
  3. J'aiiiiiiime beaucoup les éditions du Chat Noir, mais je n'ai pas encore tentée celui-ci. Mais je suis TRÈS tentée !!!

    RépondreSupprimer
  4. Ta chronique est super jolie et pleine de sens au contraire, je trouve que t'arrives vachement bien à décrire ton ressenti :) Je suis pas sûre de le lire un jour celui-ci mais du coup, si tu les as pas lu fonces sur les autres romans de Vincent héhé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooh alors je suis contente T_T
      Ouii j'ai très envie de découvrir tout ce qu'il a pu écrire d'autre ! =)

      Supprimer
  5. Woaw... Mais qu'est-ce qu'elle est belle ta chronique, c'est fou ♥ Puis ces jolies GIF lunaires ne font que servir l'ambiance 😍
    J'ai découvert la plume de Vincent Tassy avec Apostasie que j'ai beaucoup aimé (puis cette plume quoi 🥰) et plus les bons avis pullulent, plus je me dis qu'il serait temps de lire celui-ci ! Je ne sais vraiment pas ce que j'attends mais à vrai dire, je n'ai pas envie de l'acheter si je ne suis pas sûre de l'apprécier 🙄

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Han mais merciiii ♥
      Hiii oui fallait rester dans le thème ^^
      Oooh je n'ai pas lu ce roman là, mais je suis très curieuse ! Contente de savoir qu'il t'a plu ! =)
      Ah voui, je comprends... En tous cas je te le conseille =D

      Supprimer
  6. ta chronique me tente trop ! en plus j'ai déjà apostasie dans ma bibliothèque de cet auteur donc je testerai d'abord avec celui ci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Apostasie, je serais très curieuse de savoir ce que tu en as pensé ! =)

      Supprimer
  7. Mysteriousgirl69 (ahah)12 septembre 2019 à 23:47

    MEILLEURE CHRONIQUE je plussoie, tu me donnes envie de voter pour lui
    (Mais j'ai déjà voté hier et peut-être bien que c'est pour un autre)

    RépondreSupprimer
  8. Une chronique pas claire ?!? Même si c'est un roman sur la nuit, je ne trouve pas ton avis sombre du touuuut, mais plutôt doux, lumineux, rêveur, intrigant qui donne enviiiie de découvrir cette écriture qui envoûte aussi profondément *-* Je l'ajoute de suite à ma wish list en espérant qu'il n'y reste pas trop longtemps !...
    Et j'adoreeeee ta phrase : "C'est une histoire qui se lit dans le silence de la nuit." Trop de magnificence !!!!!!
    Vu comme tu as été emportéeeeee loin dans ta lecture, ça me rappelle ce que j'avais ressenti pour Le cirque des rêves et plus récemment, Désaccordée... L'écriture nous berce, nous envoie carrément dans du coton où l'on galère ensuite à distinguer le haut du bas, quelle merveilleuse sensation (par contre, comme tu le dis, le retour à la réalité est compliqué >.<')
    Sublime chronique <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooooh merciiii ♥♥♥
      C'est exactement ça ! Après on sait plus où on habite ^^
      Plein de bisooous et encore merci ♥

      Supprimer
  9. Il a l'air super génial, j'aime bien les thèmes abordés et la manière dont tu en parles, ça me rend super curieuse de faire l'expérience moi-même. Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaan merci pour ton retour T_T
      J'espère qu'il te plaira si tu le tentes ! =)

      Supprimer
  10. Hello Plouf,
    Ayant beaucoup aimé Apostasie, je suis très curieuse de lire d'autres romans de l'auteur. Tu m'avais d'ailleurs parler de Comment le dire à la nuit, en commentaire :) C'est intéressant d'avoir fait cet article souvenir/relecture. Effectivement, les romans de l'auteur auront sans doute du mal à faire l'unanimité, mais pour ceux et celles qui aiment ce genre d'ambiance, les histoires oniriques, etc. c'est top ♥

    Pour moi, ta chronique a du sens (peut-être parce que j'ai déjà mis un pied dans l'univers de l'auteur ^^) et m'a encore plus donné envie de découvrir ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii c'est exactement ça ! D'ailleurs c'est vrai que ça me donne très envie de découvrir Apostasie ! =)
      Ooh je suis ravie alors ♥

      Supprimer
  11. Lorsque j'entendais parler de ce livre, je n'étais pas sûre de vouloir découvrir ce livre. J'avais l'impression qu'il n'était pas fait pour moi, mais maintenant que j'ai lu ta chronique, je suis intriguée. Je pense que je vais me laisser tenter. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ooooh ouiii laisse toi emporter par les mots-vagues de Vincent Tassy ! =D

      Supprimer
  12. J'ai lu plusieurs chroniques à la suite sur le roman et je pense tenter. Je ne sais pas du tout si ça va me plaire, mais la plume et le coté onirique me tente bien malgré la coté sombre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça te plaira au moins autant qu'à moi ! =)

      Supprimer

Merci pour votre passage et vos petits mots ♥